eVscope d'Unistellar, le télescope du futur

Déstockage Télescope

Télescope à Prix de Rêve ! Promotions & Déstockage.

La révolution est en marche ! Désormais, les instruments d'observation sont compacts et connectés. Une nouvelle façon d'observer les étoiles est à la portée de tous, dont la simplicité n'a d'égale que la performance technologique. Avec l'eVscope conçu par la start-up française Unistellar, découvrez l'univers en couleur.

Sommaire

Qu’est-ce que l’eVscope ?

Il s’agit d’un instrument d’observation du ciel de nouvelle génération, fruit d’un projet issu d’une campagne réussie de financement participatif lancée en 2017. Comme le télescope Stellina que j’ai déjà évoqué, l’eVscope de la société Unistellar a été conçu par une équipe française !

De l’extérieur, et contrairement au Stellina, l’eVscope ressemble à un instrument classique, doté d’un tube de 114 mm de diamètre et d’une focale de 450 mm. Mais la comparaison s’arrête ici, car à l’intérieur, tout est différent.

L’électronique embarquée dans cet instrument permet de capturer des images (en couleur) de l’univers qu’aucun télescope conventionnel n’est capable de fournir directement. J’en parle plus précisément dans le chapitre suivant.

Il faut savoir que c’est un télescope avant tout destiné aux débutants qui souhaitent se lancer dans l’exploration des étoiles de manière extrêmement simple. Sachez aussi que le domaine de prédilection de cet instrument est le ciel profond (il n’est pas vraiment conçu pour observer les planètes du système solaire) : nébuleuses, comètes, astéroïdes, galaxies… bref tout un tas de corps célestes difficilement observables avec une telle simplicité à l’aide des télescopes classiques.

En quoi est-il différent d’un télescope classique ?

Souvent lorsqu’on est un parfait débutant dans l’observation des étoiles, on s’imagine qu’un télescope est la porte d’entrée vers un monde haut en couleur rempli de magnifiques images telles qu’on peut les voir dans les livres ou sur internet.

Mais très vite, la douche est froide, car les objets du ciel profond ont un aspect blanc ou grisâtre lorsqu’on les observe directement au télescope. Ces objets célestes sont si éloignés que l’œil humain est incapable de restituer leurs couleurs. Pour obtenir des résultats en couleur, il faut apprendre puis pratiquer l’astrophotographie.

Et c’est là que des instruments tels que l’eVscope montrent toute leur puissance : ils sont capables de rechercher, pointer, et restituer en couleur un très grand nombre d’objets du ciel, directement en regardant à travers l’oculaire !

Effet « Waouh » garanti.

Au lieu de restituer l’image comme le fait un télescope traditionnel, l’eVscope applique une foule de traitements numériques sur l’astre visé pour en faire ressortir un maximum de détails.

La technique utilisée est à peu près la même que celle qui est utilisée en astrophotographie (temps de pose, superposition de plusieurs images), sauf que ces traitements sont ici totalement automatisés.

D’ailleurs, le nom « eVscope » vient bien de ces traitements d’imagerie : il signifie enhanced Vision telescope, autrement dit télescope à vision amplifiée (ou améliorée).

La différence entre un télescope classique et notre eVscope est donc bel et bien un saut technologique, que l’on pourrait aisément comparer avec la différence entre un téléphone mobile et un smartphone.

Tescope et eVscope
Différence entre ce qu'il est possible de voir dans un eVscope par rapport à un télescope classique.
© Image Unistellar

Que peut-on voir dans un eVscope ?

Les fondateurs du projet ont voulu démocratiser l’observation des étoiles. Avec un télescope traditionnel, il est relativement facile d’observer des planètes telles que Jupiter ou Saturne, sans parler de la Lune, car ce sont des objets proches de nous, et donc très lumineux.

La force de l’eVscope est de restituer des objets extrêmement lointains et très peu lumineux.

Observer des planètes très brillantes à l’aide de l’eVscope ne sera pas forcément la meilleure des expériences. Par contre vous allez vous régaler pour observer des astres très sombres et très lointains, comme Uranus ou Neptune.

Mais là où la magie opère vraiment, c’est au moment d’observer de manière spectaculaire des objets du ciel profond tels que :

  • Les amas d’étoiles
  • Les nébuleuses
  • Les comètes
  • Les astéroïdes
  • Les galaxies
  • Les supernovæ
  • Les transits d’exoplanètes (!)

Bref des objets habituellement difficiles à observer, et désormais à portée de nous !

Une des possibilités offertes est également d’enregistrer vos meilleures prises de vue afin de les partager et d’en faire profiter le monde entier !

Du côté des avantages de cette solution, notons également la mise en station automatique, qui peut s’avérer plutôt fastidieuse avec un télescope traditionnel.

Par ailleurs, si vous habitez dans un endroit où la pollution lumineuse règne en maître, sachez que le capteur de votre eVscope n’en sera pas vraiment gêné, puisque son acuité est mille fois plus puissante que vos yeux.

Si vous voulez un aperçu de ce que l’on voit réellement dans un eVscope, je vous conseille d’aller visiter des groupes Facebook tels que celui-ci.

Les amateurs de ciel étoilé y postent régulièrement leurs prises de vue, et on peut dire que c’est très beau !

eVscope ou Stellina ?

Dans la famille des appareils d’observation connectés, il existe également le Stellina (mais aussi le Vespera) de la société Vaonis. Les deux instruments ne sont pas tout à fait équivalents, même s’ils partagent l’aspect traitement informatique des images.

L’eVscope se rapproche plus d’un télescope traditionnel, car ils ont en commun le fait d’observer le ciel directement en regardant dans l’appareil.

Le Stellina, quant à lui, est plus une station d’astrophotographie, car il permet « seulement » de prendre des clichés de la voûte céleste, à distance sur son appareil mobile.

Caractéristiques techniques de l’eVscope

La technologie brevetée d’Unistellar, dénommée Enhanced Vision, ou Vision Amplifiée, permet à l’eVscope de procéder à de courtes expositions lorsqu’on le pointe vers un astre, et en quelques secondes, l’instrument est capable de restituer une image riche en couleurs et en détails.

L’autre technologie employée est la reconnaissance de champ : elle donne au système la possibilité de reconnaitre des millions d’étoiles présentes au-dessus de nos têtes. Et cette technique permet à l’instrument de pointer et suivre n’importe quel astre, ce qui facilite toujours plus l’exploration du ciel par le néophyte.

Voici une liste des principales fonctions de l’instrument :

  • Capteur Sony Exmor et NIR (modèle IMX224)
  • Oculaire électronique OLED avec contraste True Black
  • 10 heures d’autonomie (batterie rechargeable)
  • Connexion Wifi (appareil contrôlé par smartphone)
  • Accéléromètre et boussole
  • Réduction de pollution lumineuse
  • Alignement et pointage automatisés (GoTo)
  • Zoom optique 50x
  • F/d : 114/450
  • Poids avec trépied : 9 kg

L’application pour smartphone

L’eVscope se pilote intégralement via une application pour smartphone, Unistellar, disponible pour IOS et Android. L’application est de bonne facture et facile à utiliser. En plus de vous permettre le pilotage de votre eVscope, elle va vous servir à enregistrer vos observations préférées. En outre elle dispose d’un grand catalogue d’étoiles et de conseils d’observation.

Ce que je trouve particulièrement intéressant, c'est que l’application vous permet d’obtenir des recommandations sur les astres à observer, et vous indique également en temps réel les objets sur le point de sortir du champ de vision, mais aussi ceux qui vont bientôt apparaitre. De quoi se préparer pour de magnifiques soirées !

Comment votre eVscope peut aider la science

Les créateurs du projet d’Unistellar ont eu la bonne idée d’établir un partenariat avec le SETI (Search for Extra-Terrestrial Intelligence) afin de mettre en réseau — avec l’accord de chaque utilisateur d’eVscope — l’ensemble des instruments en activité.

L’objectif de la mise en relation des observations de milliers d’instruments est de permettre aux scientifiques d’étudier certains phénomènes astronomiques à divers endroits du globe afin de collecter un grand nombre de données d’une manière jamais vue auparavant. À terme, cela devrait les aider à établir des modèles sur tout un tas d’évènements astronomiques.

Comme le nombre de scientifiques dans le monde est limité, l’objectif de cette « science citoyenne » est de faire avancer à grands pas notre connaissance de l’univers : les passionnés d’astronomie aident les scientifiques tout en s’adonnant à leur loisir préféré.

Les programmes de recherche du réseau d’Unistellar sont les suivants :

  • Défense planétaire : l’objectif est de rechercher la présence d’astéroïdes assez proches de la Terre, pour aider les astrophysiciens à obtenir des informations sur leur taille, leur forme et leur orbite. Vous participez à sauver le monde en protégeant l’humanité d’un impact d’astéroïde !
  • Recherche d’exoplanètes : participez à la recherche de planètes situées hors de notre système solaire.
  • Astéroïdes : captez les astéroïdes lors de leur occultation d’une étoile brillante pour permettre aux chercheurs d’analyser vos découvertes !

Vaut-il mieux un eVscope qu’un télescope classique ?

Cela dépend vraiment de vous. Si vous êtes un grand débutant et que vous ne voulez pas vous embêter avec tout un tas de réglages, que vous ne souhaitez pas spécialement apprendre à pointer et à rechercher un astre, alors oui, peut-être sera-t-il plus judicieux de vous tourner vers un eVscope.

Si vous êtes un amateur chevronné avec beaucoup d’expérience dans l’observation traditionnelle, vous pourriez également être intéressé par une nouvelle façon d’observer et d’appréhender le ciel.

Et si, comme moi vous êtes un féru de technologie et que vous souhaitez rapidement observer le ciel dès que vous sortez votre télescope, alors là aussi l’eVscope devrait être un investissement pertinent.

Par contre, si l’encombrement d’un gros appareil ne vous dérange pas, et si vous préférez un oculaire optique à un oculaire électronique pour pouvoir apprécier les étoiles directement, sans traitement numérique préalable, alors peut être que l’eVscope n’est simplement pas fait pour vous.

De même, si votre intention, en tant que néophyte est d’apprendre en commençant par la base, mieux vaut peut-être investir dans un télescope ou une lunette d’astronomie classiques.

N'oublions pas que l’un des nombreux avantages de l'eVscope, c’est son extrême compacité. Pour un instrument capable de délivrer de telles images du ciel, il est vraiment étonnant de pouvoir le faire tenir dans un simple sac à dos.

eVscope d'Unistellar
Le fameux eVscope d'Unistellar
© Astroshop

Combien coûte un tel instrument ? Où l’acheter ?

L’eVscope d’Unistellar coûte environ 3000 €, soit 1000 € de moins que le Stellina. Il existe une version un peu plus chère qui inclut un sac de transport.

Si cette somme est conséquente, il est assez difficile de comparer avec d’autres solutions. L’équivalent classique serait bien plus onéreux : il faudrait vous équiper d’un télescope avec un gros diamètre et d’une monture assez encombrants. À cela il faudrait adjoindre un moteur GoTo à la monture, un appareil photo, ainsi qu’un ordinateur, et passer beaucoup de temps à maitriser la technique.

Je vous recommande d’acheter l’eVscope chez astroshop, qui est une boutique en ligne d’astronomie reconnue et extrêmement sérieuse.

Que contient le carton ?

Lorsque vous achetez l’eVscope, vous le recevez dans un emballage en carton qui contient les éléments suivants :

  • Un mode d’emploi
  • Le trépied avec son niveau à bulle (très pratique)
  • Un boitier d’alimentation
  • Une trousse contenant des vis et outils de serrage
  • L’eVscope bien sûr !

Mon avis sur l’eVscope

À titre personnel, je pense qu’avec ces nouveaux outils d’observation en visuel assisté, on entre dans une nouvelle ère de l’observation astronomique amateur.

Tout le monde peut désormais accéder à l’exploration du ciel, à condition bien entendu de pouvoir dépenser 3000 € dans un télescope.

Mais toute passion ayant un prix, je suis certain que les personnes désirant observer notre univers s’en donneront les moyens.

D’ailleurs, si vous n’êtes pas encore persuadé de faire une telle dépense, je vous conseille de vous renseigner sur l’existence d’un club d’astronomie près de chez vous ; je parie que beaucoup d’associations en France vont s’équiper d’un eVscope dans les semaines qui viennent : vous pourrez alors tester cet instrument et vous jugerez de vous-même si l’investissement en vaut la peine.

En ce qui me concerne, je suis stupéfait par cette montée en puissance de ce type d’appareils, que ce soit le Stellina ou l’eVscope, qui sont tous deux des produits créés par de jeunes Français !

Bref, je suis conquis, et comme le dit la société Unistellar au sujet de son instrument : « Préparez-vous à être éblouis ! »

Video Url
Critiques et réactions sur l'eVscope d'Unistellar

Commentaires

Hikari, dim 25/07/2021 - 12:59
Bonjour,
Je suis bien tenté par ces nouveautés everscope ou stellina, le choix semble difficile, vu que je ne veux pas passer des heures à apprendre ou régler un engin de vision, que le club pour moi vu la distance c'est difficile plus la culture de l'égo dans les clubs j'ai donné merci
Ces solutions au gout du jour me conviennent.
Peut on observer les planètes ?
Les satellites artificiels ?
Interstellement votre

JPM
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.