Giordano Bruno (1548-1600)

Giordano Bruno par Astrofiles

Qui est Giordano Bruno ?

Lorsqu'on parle de précurseurs dans le domaine de l'astronomie moderne, il nous vient à l'esprit des noms bien connus tels que Copernic, Galilée ou encore Newton. Il existe pourtant un nom que personne ne devrait ignorer: Giordano Bruno.

Cet homme génial a révolutionné la pensée humaine sur le monde qui nous entoure; c'est lui le premier à avoir formulé l'hypothèse selon laquelle notre ciel n'est pas un lieu clos: il déclare au XVIème siècle que bien au contraire, notre planète se situe dans un espace infini! Giordano Bruno à été le premier à découvrir l'existence de l'univers.


Pour l'époque, c'est un véritable coup de tonnerre qui s'abat sur l'église, Giordano le paiera de sa vie, brûlé vif à Rome.

Giordano Bruno a donc été le premier homme à penser que l'univers n'avait pas de fin, que des centaines de milliers de Soleils comparables au nôtre existaient, et qu'il était fort probable que notre univers était peuplé d'autres planètes habitées... Giordano Bruno fut un visionnaire exceptionnel pour son époque.

Courte biographie

  • 1548: Naissance en janvier à Nola, près de Naples. Son prénom de naissance est Filippo, il en changera plus tard en hommage à Giordano Crispo, qui lui enseigna la métaphysique.
  • 1565 : Il entre au San Domenico Maggiore, un couvent dominicain prestigieux, gage de sécurité à cette époque.
  • 1573 : Devient prêtre.
  • 1575 : Donne des cours de théologie. Giordano commence à douter de sa propre foi.
  • 1576 : Après avoir été accusé de lire des livres interdits, il est défroqué et doit fuir, car il est accusé d'hérésie.
  • 1576-1578 : Subvient à ses besoins en donnant notamment des cours d'astronomie. Giordanno Bruno est contraint de changer régulièrement de ville, en raison de son renoncement à la religion. Publication d'un ouvrage, "Des signes du temps".
  • 1578 : S'installe en France, mais sera excommunié en raison d'une querelle avec sa hiérarchie (communauté évangélique).
  • 1580-1583 : Sa mémoire phénoménale impressionne le roi de France Henri III, et ce dernier va lui offrir la paix et la sécurité pendant quelques années.
  • 1584 : Publication de trois ouvrages dans lesquels il formule sa vision révolutionnaire de l'univers. Il est alors convaincu que notre univers est peuplé d'une infinité de mondes.
  • 1585 : Publication de trois nouveaux ouvrages dans lesquels Giordano Bruno persiste et signe: selon lui, la Terre comme centre de l'univers est une aberration spirituelle.
  • 1586 : S'installe en Allemagne et dans la communauté luthérienne.
  • 1588 : Suite à des conflits avec sa hiérarchie, Bruno est excommunié de l'église luthérienne.
  • 1592 : Arrestation de Bruno par l'inquisition, suite à une querelle avec Giovanni Mocenigo. Il est incarcéré à la prison de San Domenico di Castello.
  • 1600 : Après huit années de procès, Giordano Bruno, refusant l'abjuration, est déclaré hérétique. Il sera brûlé vif le 17 février 1600 sur le bûcher du Campo Dei Fiori, une place à Rome sur laquelle est aujourd'hui érigée une statue en son honneur.
Giordano Bruno

L'homme oublié

La raison pour laquelle Giordano Bruno est beaucoup moins connu que des savants tels que Galilée ou Copernic, c'est que lui n'est pas un savant, mais un Dominicain. C'est un philosophe et grand écrivain qui vient remettre en cause l'existence même de Dieu.

Pour l'église, il représente le mal, l'horreur, car à l'époque il est impensable de nier l'existence de Dieu et sa place dans l'univers, d'autant plus lorsque cela vient d'un prêtre. Giordano Bruno a découvert que l'univers n'est pas fini, mais sans pouvoir en faire l'expérience, uniquement par la pensée et la réflexion.

Ne pouvant démontrer par expérimentation ses affirmations, il n'a jamais été reconnu en tant que savant, et c'est sans doute pour cette raison qu'il est encore de nos jours assez méconnu.

 

San Domenico Maggiore

Le rebelle

Lorsqu'il entre au couvent San Domenico Maggiore, Giordano Bruno se fait très vite remarquer à cause de ses idées révolutionnaires concernant le dogme religieux. Il critique la trinité et remet largement en cause le culte des saints. D'ailleurs, ils supprimera dans sa chambre toutes les images relatives aux saints.


Il devient donc très vite un rebelle, et cela peut s'expliquer par le fait qu'il a accès à l'une des plus grandes bibliothèques de l'époque, où il va découvrir des écrits de tous horizons qui vont lui permettre de construire un schéma de pensée hors du commun, à tel point qu'il remet en cause tout ce qu'on lui a jusque là enseigné.


Ce goût insatiable pour la lecture va l'amener à lire des livres interdits par l'église, et il sera ensuite défroqué par les dominicains, ce qui va le forcer à quitter le couvent pour mener à bien ses recherches en théologie.

Le grand voyageur

Giordano Bruno commence alors un très long périple de 16 années à travers toute l'Europe où il va devenir célèbre. Il débarque à Venise, retire sa tenue Dominicaine, mais très vite on lui conseille de la remettre. Puis lorsqu'il débarque à Genève, on lui demande de retirer ce vêtement. Il devient donc un civil et va suivre des cours à l'université.


Énervé par les erreurs commises par l'un de ses professeurs, il commence à distribuer des brochures concernant ce professeur, et va être attaqué en justice.

La prospérité

Étonné par la mémoire exceptionnelle de Giordano Bruno, Henri III va l'accueillir durant cinq ans et lui apporter la paix et la sécurité. Recommandé par le Roi de France, il va rencontrer la reine d'Angleterre. Il aurait également inspiré des personnages de Shakespeare.

Giordano, le révolutionnaire

A l'époque, il est admis depuis presque 2000 ans que le soleil ainsi que tous les astres tournent autour de la Terre qui est une planète immobile au centre de l'univers.

 

Or tout ceci est bouleversé par Nicolas Copernic depuis déjà quelques années avec sa théorie héliocentrique selon laquelle toutes les planètes gravitent autour du Soleil.


Giordano Bruno, partisan de la théorie Copernicienne, enseigne cette théorie à ses étudiants. Mais il va aller beaucoup, beaucoup plus loin que la théorie de Copernic: là ou Copernic pensait que le Soleil est une étoile unique, Bruno considère qu'il en existe des centaines de milliers et que l'univers est infini.


En outre, Bruno est persuadé qu'il existe une multitude de planètes habitées par d'autres êtres vivants. A l'époque ces théories sont révolutionnaires et inacceptables.


Les conclusions que tire Bruno de ses idées, c'est que Dieu n'est pas hors de l'univers, mais qu'il fait partie intégrante de toute matière: le panthéisme est né. A partir de là, l'homme qui se sentait bien heureux et en sécurité avec toutes ces étoiles et ce Soleil qui tournaient autour de lui, s'est pris un véritable coup de massue. Et c'est cela, la véritable révolution de Giordano Bruno: tout d'un coup, tout ce qui était tenu pour vrai, s'effondrait, mais l'église ne pouvait pas accepter un tel blasphème...


Ce qui est incroyable dans les découvertes de G. Bruno, c'est qu'il les a faites par le simple pouvoir de sa propre pensée, avec aucun moyen de les expérimenter, contrairement à d'autres personnes comme Galilée, qui grâce à sa lunette astronomique, a pu démontrer par exemple que la lune n'était pas un astre parfait.

Henri III

La rencontre fatale

En 1591, Bruno est de retour en Italie, invité par un riche vénitien (Giovanni Mocenigo) qui lui demande de lui enseigner la mnémotechnique. Bruno refuse de lui dispenser cet enseignement, et en 1592 Giovanni livre Giordano à l'inquisition. Giordano Bruno est alors accusé d'hérésie, d'apostasie, d'enseignement contre la religion et de blasphème. Cela marque le début d'un long procès qui va durer 8 ans, et à l'issue duquel Bruno sera brûlé vif.

Giordano Bruno a toujours refusé d'abjurer. Il s'était finalement fait à l'idée qu'il serait exécuté. Il sera brûlé sur la place Campo Dei Fiori de Rome le 17 février 1600.


Sa mort fut tragique, car il fut mis nu sur la place, et le public n'avait alors aucune idée de pourquoi cet homme était exécuté. Giordano ne pouvait à ce moment pas s'exprimer car on l'avait affublé d'un mors de bois dans la bouche l'empêchant de parler.

Voici les derniers mots de Giordano Bruno: « Vous éprouvez sans doute plus de crainte à rendre cette sentence que moi à la recevoir. »

Le bûcher, le mémorial

Conclusion

Dix ans après la mort de Giordano Bruno, ses découvertes seront confirmées par Galilée et sa lunette astronomique, qui sera jugé par le même tribunal que Giordano, mais qui lui échappera à la peine capitale en abjurant en 1633.

Giordano Bruno est un extraordinaire précurseur des sciences modernes. La science d'aujourd'hui doit beaucoup à cet homme. Grâce à lui, l'homme a commencé à prendre conscience du cosmos. 

Notre sélection d'ouvrages en rapport avec cet article: 
Image of Des liens
Auteur: Boris Donné, Danielle Sonnier, Giordano Bruno
Prix: EUR 6,10
Image of Giordano Bruno
Auteur: Giovanni Aquilecchia
Prix: EUR 25,00
Image of L'Homme de feu : Giordano Bruno
Auteur: Francesca-Yvonne Caroutch
Prix: EUR 20,20
Image of Giordano Bruno
Auteur: Bertrand Levergeois
Prix: EUR 30,00
Biographies

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

THEORIE DE L’INFINI VERSION ALAIN MOCCHETTI
L’espace temps est un système mathématique d’ordre 4 (espace : 3 dimensions, temps : 1 dimension). On va se limiter à l’espace-temps tel que l’homme le connaît, donc on fait abstraction des mondes dits parallèles, des trous de ver, des trous noirs, des courbures dans l’espace-temps et de tout autre phénomène physique non expliqué jusqu’à aujourd’hui. En commençant par le temps t, il est infini autant vers le passé que vers le futur, il suffit pour cela d’opérer un raisonnement par récurrence. Quant à un espace à 3 dimensions, on distingue l’infiniment petit de l’infiniment grand. Nos connaissances actuelles dans la Science nous font dire que l’Univers tel qu’on le connaît est issu d’un seul bing-bang. Et bien non, dans le passé il y a eu une infinité de bing bangs suffisamment espacés géographiquement parlant pour éviter toutes interférences entre des galaxies issues de bings-bangs différents et dans le futur, il y aura aussi une infinité de bings-bangs avec les mêmes caractéristiques que le passé, l'Univers est infini dans tous les sens du terme. Il y a une infinité de galaxie, une infinité d’étoiles, une infinité d’exoplanètes dites telluriques et une infinité de planètes gazeuses. Le nombre de système planétaire est infini. Par récurrence, on démontre qu’il y a de la vie organique et de la vie sous autres formes sur une infinité d’exoplanètes. La distance qui sépare deux planètes telluriques habitées peut être cyclopéenne mais peut-être moindre (planètes habitées proches l'une de l'autre), les vitesses des vaisseaux spatiaux actuels (ORION) nécessitent des centaines de milliers d’années pour atteindre la première exoplanète présumée habitée de la Terre. Les scientifiques vont devoir mettre au point l’hibernation qui nécessitera des dizaines de siécles de recherche scientifique pour espérer aller sur l’exoplanète habitée la plus proche de notre système solaire. D’autre part, il va falloir dans des millénaires voyager à la vitesse de la lumière et d'avantage ce qui est impossible aux vues des équations de la mécanique relativiste d’Einstein. Pourvu qu’Albert Einstein se soit trompé dans ses très complexes équations.
Alain Mocchetti
Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes
Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)
UFR Sciences de Metz
alainmocchetti@sfr.fr
alainmocchetti@gmail.com
@AlainMocchetti

IL EXISTE UNE INFINITE DE PLANETES HABITEES PAR DE LA VIE ORGANIQUE - DEMONSTRATION PAR RECURRENCE
Qu’est un raisonnement par récurrence ? Le raisonnement par récurrence établit une propriété importante des entiers naturels : celle d'être construits à partir de 0 en itérant le passage au successeur. Dans une présentation axiomatique des entiers naturels, il est directement formalisé par un axiome. Moyennant certaines propriétés des entiers naturels, il est équivalent à d'autres propriétés de ceux-ci, en particulier l'existence d'un minimum à tout ensemble non vide (bon ordre), ce qui permet donc une axiomatisation alternative reposant sur cette propriété. Certaines formes de ce raisonnement se généralisent d'ailleurs naturellement à tous les bons ordres infinis (pas seulement celui sur les entiers naturels), on parle alors de récurrence transfinie, ou de récurrence ordinale (tout bon ordre est isomorphe à un ordinal), le terme d’induction est aussi souvent utilisé dans ce contexte. Le raisonnement par récurrence peut se généraliser enfin aux relations bien fondées. Dans certains contextes, en logique mathématique ou en informatique, pour des structures de nature arborescente ou ayant trait aux termes du langage formel sous-jacent, on parle de récurrence structurelle. On parle communément de récurrence dans un contexte lié mais différent, celui des définitions par récurrence de suites (ou d'opérations) à argument entier. Si l'unicité de telles suites se démontre bien par récurrence, leur existence, qui est le plus souvent tacitement admise dans le secondaire, voire les premières années universitaires, repose sur un principe différent. Si vous désirez vous spécialiser dans la Formulation par Récurrence, acheter un ou des Manuels de Mathématiques niveau Terminale S. Autrefois la Formulation par Récurrence était enseignée en Terminale C et en Terminale E.
Démontrons présentement que l’Univers comprend une infinité de Planètes Telluriques ou Exoplanètes qui abritent de la Vie Organique à l’aide de la THEORIE SUR L’INFINI VERSION ALAIN MOCCHETTI :
- Formulation indice 0 : la Terre est la 3ème Planète Tellurique du Système Solaire, la Vie sous Forme Organique foisonne sur la Planète Bleue, formulation qui est vraie,
- Formulation indice 1 : la Planète Kepler 22B du Système Planétaire Kepler abrite également de la Vie Organique, formulation vraie avec un taux de probabilité de 0.9999999999, Kepler 22B est située à 620 al (année-lumière), l’eau à l’état liquide occupe presque la totalité de l’Exoplanète et Kepler 22B abrite à l’instar de la Terre de la Vie Organique sous des centaines de milliers de formes différentes,
- Formulation indice n : une n ème exoplanète abrite de la Vie Organique, considérons cette formulation vraie,
- Formulation indice (n+1) : une (n+1) ème exoplanète abrite de la Vie Organique, formulation qui est forcément vraie au vu de LA THEORIE DE L’INFINI VERSION ALAIN MOCCHETTI. Nous venons de démontrer que l’Univers comprend une infinité de Planètes Telluriques ou Exoplanètes qui abritent pour chacune d’entre elles, de la Vie Organique.
Dans l’état actuel de nos connaissances, nous ne connaissons pas encore d’Exoplanètes ou de Géantes Gazeuses qui abritent de la VIE SOUS AUTRE FORME, dès que nous aurons localisé 2 Planètes habitées par de la VIE SOUS AUTRE FORME, il suffira de faire un Raisonnement par Récurrence pour démonter qu’il existe une infinité de Planètes dans l’Univers qui abritent de la VIE SOUS AUTRE FORME. Suite dans une prochaine rubrique THEORIE DE L’INFINI VERSION ALAIN MOCCHETTI.
Alain Mocchetti
Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes
Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)
UFR Sciences de Metz
alainmocchetti@sfr.fr
alainmocchetti@gmail.com
@AlainMocchetti

Simple complément :Face aux allumeurs de bûchers

Entendons ces mots, sur les faux-prêtres, par exemple, experts en incendies, effusions de sang, ruines et exterminations spécialistes dans l’écroulement des royaumes et la dispersion des peuples. Ils n’ont que faire que le monde périsse de leur fait pourvu que leur pauvre âme soit sauvée, que leur place soit faite au ciel… Ou sur la voracité des prédateurs : Les Tiphys 1 ont découvert, le moyen de troubler la paix d'autrui, de violer les génies ancestraux des peuples, de confondre ce qu'avec prévoyance la nature avait distingué, de redoubler les maux du monde par les effets du commerce, de créer une chaîne de vices d'une génération à l'autre, de propager avec violence des folies sans précédent, de semer des désordres inouïs sur des terrains encore vierges, en considérant en fin de compte la raison du plus fort comme la meilleure ; ils ont renouvelé le goût, les instruments, les méthodes de la tyrannie et du meurtre ; de sorte qu'un jour viendra où les hommes, instruits à leurs dépens par les vicissitudes et la force des choses, auront assez de savoir et de moyens pour faire fructifier - en les aggravant - ces inventions si pernicieuses 2.

Oui, ce jour est venu. Giordano Bruno dénonce, ici, en 1584, les Conquistadors… et anticipe ! Il est bien l’intellectuel moderne. Cette prémonition des folles horreurs de notre présent rappelle combien le passé n’est pas mort. Elle nous montre comment les premières conquêtes coloniales furent déguisées en aventures de découverte. Elle donne un évident relief à notre histoire et nous alerte, nous interroge. Elle est une des multiples raisons de lire, relire et méditer l’artiste /philosophe, chevalier de l’infinité.

Pour changer le monde, Bruno cassait allègrement les signes du Zodiaque, évoquait les planètes infinies, la pluralité des mondes et remodelait l’imaginaire de ses contemporains. Dans une langue parfois rabelaisienne, il pourfendait aussi sans ménagement les faux docteurs, les poètes compassés, les pédants mastiqueurs de théories, flaireurs d’opinions, cracheurs de maximes, pisseurs de citations, éructeurs des arcanes, exsudeurs des écrits lumineux et sublimes, distilleurs du nectar et de l'ambroisie de leurs pensées. Lui qui avait approché un pape, une reine et des rois, osait même railler les têtes porteuses d’une couronne, attribut qui n’est autre chose, disait-il, qu’un grand nombre de cornes en cercle qui leur encornent le chef. Faisant « l’éloge » de l’âne, de la sainte asinité, sainte ignorance, sainte sottise et pieuse dévotion, il revendiquait la libre expression d’une philosophie séparée de la théologie, prémices de notre laïcité. Il dénonçait une pensée unique et conseillait aux hommes d’observer le ciel et la nature.

Se pose en effet, avec Giordano Bruno, la question d'un univers infini, sans commencement ni fin. Cette question est toujours d'actualité et peu nombreux les astrophysiciens qui intègrent cette dimension toute philosophique. Il me semble pourtant évident que l'instrumentation dont les scientifiques disposent aujourd'hui n'autorise pas cet exode infini de la pensée.

Moins d'un siècle après Bruno, pour des raisons similaires, Spinoza sera victime, lui, des maitres de la Synagogue, aidés en cela par les Protestants Hollandais. Les pensées novatrices n'ont jamais fait bon ménage avec l'esprit réactionnaire et conservateur.
Quant à la science telle que la voyait Bruno, elle n'existe plus, renversée par l'esprit de conquête des industriels de tous poils.

Giordano Bruno nous a marqué par deux qualité essentielle à savoir sa perspicace vision de l'univers, et sa certitude et son courage de confirmer et ne jamais nier l'évidence scientifique, il est le premier à signaler que Copernicien n'a fait que relater ce que AL-HAZEM ( nom latinisé de IBN AL HAYTHEM scientifique et astronome du Xe siècle ( mis en résidence surveillée pour hérésie ) et il est à l'image du grand sophiste Al HALlAJ condamné par ses persécuteur à mort au Xe siècle

salut je viens de connaitre ce grand Dominicaine grâve à Morris West écrivain australien,la mort de Giordano Bruno sur le buchet comme un hérésie me scandalise,que penser vous du pape Alexandre borgia ou Alexandre IV?

Un grand bravo pour ce bel hommage à Giordano Bruno. Un génie méconnu trop en avance sur son temps.

très bon article , j'aimerai le partager avec d'autres via un lien sur facebook.
merci

bonjour pour tous mes sallutations pour tous merci de votre réponse de votre importance

Je viens de découvrir cet homme incroyable, le peu que je sais de lui mérite une place toute particulière dans mon cœur. Il est même en avance sur nos idées d'aujourd'hui !