Giordano Bruno (1548-1600)

Qui est Giordano Bruno ?

Lorsqu’on parle de précurseurs dans le domaine de l’astronomie moderne, il nous vient à l’esprit des noms bien connus tels que Copernic, Galilée ou encore Newton. Il existe pourtant un nom que personne ne devrait ignorer : Giordano Bruno.

Cet homme génial a révolutionné la pensée humaine sur le monde qui nous entoure ; c’est lui le premier à avoir formulé l’hypothèse selon laquelle notre ciel n’est pas un lieu clos : il déclare au XVIème siècle que bien au contraire, notre planète se situe dans un espace infini ! Giordano Bruno a été le premier à découvrir l’existence de l’univers.

Pour l’époque, c’est un véritable coup de tonnerre qui s’abat sur l’église, Giordano le paiera de sa vie, brûlé vif à Rome.
Giordano Bruno a donc été le premier homme à penser que l’univers n’avait pas de fin, que des centaines de milliers de Soleils comparables au nôtre existaient, et qu’il était fort probable que notre univers était peuplé d’autres planètes habitées... Giordano Bruno fut un visionnaire exceptionnel pour son époque.

Courte biographie

  • 1548 : Naissance en janvier à Nola, près de Naples. Son prénom de naissance est Filippo, il en changera plus tard en hommage à Giordano Crispo, qui lui enseigna la métaphysique.
  • 1565 : Il entre au San Domenico Maggiore, un couvent dominicain prestigieux, gage de sécurité à cette époque.
  • 1573 : Devient prêtre.
  • 1575 : Donne des cours de théologie. Giordano commence à douter de sa propre foi.
  • 1576 : Après avoir été accusé de lire des livres interdits, il est défroqué et doit fuir, car il est accusé d’hérésie.
  • 1576-1578 : Subvient à ses besoins en donnant notamment des cours d’astronomie. Giordanno Bruno est contraint de changer régulièrement de ville, en raison de son renoncement à la religion. Publication d’un ouvrage, « Des signes du temps ».
  • 1578 : S’installe en France, mais sera excommunié en raison d’une querelle avec sa hiérarchie (communauté évangélique).
  • 1580-1583 : Sa mémoire phénoménale impressionne le roi de France Henri III, et ce dernier va lui offrir la paix et la sécurité pendant quelques années.
  • 1584 : Publication de trois ouvrages dans lesquels il formule sa vision révolutionnaire de l’univers. Il est alors convaincu que notre univers est peuplé d’une infinité de mondes.
  • 1585 : Publication de trois nouveaux ouvrages dans lesquels Giordano Bruno persiste et signe : selon lui, la Terre comme centre de l’univers est une aberration spirituelle.
  • 1586 : S’installe en Allemagne et dans la communauté luthérienne.
  • 1588 : Suite à des conflits avec sa hiérarchie, Bruno est excommunié de l’Église luthérienne.
  • 1592 : Arrestation de Bruno par l’inquisition, suite à une querelle avec Giovanni Mocenigo. Il est incarcéré à la prison de San Domenico di Castello.
  • 1600 : Après huit années de procès, Giordano Bruno, refusant l’abjuration, est déclaré hérétique. Il sera brûlé vif le 17 février 1600 sur le bûcher du Campo Dei Fiori, une place à Rome sur laquelle est aujourd’hui érigée une statue en son honneur.

L’homme oublié

La raison pour laquelle Giordano Bruno est beaucoup moins connu que des savants tels que Galilée ou Copernic, c’est que lui n’est pas un savant, mais un dominicain. C’est un philosophe et grand écrivain qui vient remettre en cause l’existence même de Dieu.
Pour l’église, il représente le mal, l’horreur, car à l’époque il est impensable de nier l’existence de Dieu et sa place dans l’univers, d’autant plus lorsque cela vient d’un prêtre. Giordano Bruno a découvert que l’univers n’est pas fini, mais sans pouvoir en faire l’expérience, uniquement par la pensée et la réflexion.
Ne pouvant démontrer par expérimentation ses affirmations, il n’a jamais été reconnu en tant que savant, et c’est sans doute pour cette raison qu’il est encore de nos jours assez méconnu.

 

Le rebelle

Lorsqu’il entre au couvent San Domenico Maggiore, Giordano Bruno se fait très vite remarquer à cause de ses idées révolutionnaires concernant le dogme religieux. Il critique la trinité et remet largement en cause le culte des saints. D’ailleurs, il supprimera dans sa chambre toutes les images relatives aux saints.

Il devient donc très vite un rebelle, et cela peut s’expliquer par le fait qu’il a accès à l’une des plus grandes bibliothèques de l’époque, où il va découvrir des écrits de tous horizons qui vont lui permettre de construire un schéma de pensée hors du commun, à tel point qu’il remet en cause tout ce qu’on lui a jusque là enseigné.

Ce goût insatiable pour la lecture va l’amener à lire des livres interdits par l’église, et il sera ensuite défroqué par les dominicains, ce qui va le forcer à quitter le couvent pour mener à bien ses recherches en théologie.

Le grand voyageur

Giordano Bruno commence alors un très long périple de 16 années à travers toute l’Europe où il va devenir célèbre. Il débarque à Venise, retire sa tenue dominicaine, mais très vite on lui conseille de la remettre. Puis lorsqu’il débarque à Genève, on lui demande de retirer ce vêtement. Il devient donc un civil et va suivre des cours à l’université.

Énervé par les erreurs commises par l’un de ses professeurs, il commence à distribuer des brochures concernant ce professeur, et va être attaqué en justice.

La prospérité

Étonné par la mémoire exceptionnelle de Giordano Bruno, Henri III va l’accueillir durant cinq ans et lui apporter la paix et la sécurité. Recommandé par le Roi de France, il va rencontrer la reine d’Angleterre. Il aurait également inspiré des personnages de Shakespeare.

Giordano, le révolutionnaire

À l’époque, il est admis depuis presque 2000 ans que le soleil ainsi que tous les astres tournent autour de la Terre qui est une planète immobile au centre de l’univers.
 
Or tout ceci est bouleversé par Nicolas Copernic depuis déjà quelques années avec sa théorie héliocentrique selon laquelle toutes les planètes gravitent autour du Soleil.

Giordano Bruno, partisan de la théorie copernicienne, enseigne cette théorie à ses étudiants. Mais il va aller beaucoup, beaucoup plus loin que la théorie de Copernic : là où Copernic pensait que le Soleil est une étoile unique, Bruno considère qu’il en existe des centaines de milliers et que l’univers est infini.

En outre, Bruno est persuadé qu’il existe une multitude de planètes habitées par d’autres êtres vivants. À l’époque ces théories sont révolutionnaires et inacceptables.

Les conclusions que tire Bruno de ses idées, c’est que Dieu n’est pas hors de l’univers, mais qu’il fait partie intégrante de toute matière : le panthéisme est né. À partir de là, l’homme qui se sentait bien heureux et en sécurité avec toutes ces étoiles et ce Soleil qui tournaient autour de lui s’est pris un véritable coup de massue. Et c’est cela, la véritable révolution de Giordano Bruno : tout d’un coup, tout ce qui était tenu pour vrai s’effondrait, mais l’église ne pouvait pas accepter un tel blasphème...

Ce qui est incroyable dans les découvertes de G. Bruno, c’est qu’il les a faites par le simple pouvoir de sa propre pensée, avec aucun moyen de les expérimenter, contrairement à d’autres personnes comme Galilée, qui grâce à sa lunette astronomique, a pu démontrer par exemple que la lune n’était pas un astre parfait.

La rencontre fatale

En 1591, Bruno est de retour en Italie, invité par un riche vénitien (Giovanni Mocenigo) qui lui demande de lui enseigner la mnémotechnique. Bruno refuse de lui dispenser cet enseignement, et en 1592 Giovanni livre Giordano à l’inquisition. Giordano Bruno est alors accusé d’hérésie, d’apostasie, d’enseignement contre la religion et de blasphème. Cela marque le début d’un long procès qui va durer 8 ans, et à l’issue duquel Bruno sera brûlé vif.
Giordano Bruno a toujours refusé d’abjurer. Il s’était finalement fait à l’idée qu’il serait exécuté. Il sera brûlé sur la place Campo Dei Fiori de Rome le 17 février 1600.

Sa mort fut tragique, car il fut mis nu sur la place, et le public n’avait alors aucune idée de pourquoi cet homme était exécuté. Giordano ne pouvait à ce moment pas s’exprimer, car on l’avait affublé d’un mors de bois dans la bouche l’empêchant de parler.
Voici les derniers mots de Giordano Bruno : « Vous éprouvez sans doute plus de crainte à rendre cette sentence que moi à la recevoir. »

Conclusion

Dix ans après la mort de Giordano Bruno, ses découvertes seront confirmées par Galilée et sa lunette astronomique, qui sera jugé par le même tribunal que Giordano, mais qui lui échappera à la peine capitale en abjurant en 1633.
Giordano Bruno est un extraordinaire précurseur des sciences modernes. La science d’aujourd’hui doit beaucoup à cet homme. Grâce à lui, l’homme a commencé à prendre conscience du cosmos.