La Lune

La Lune | Astrofiles

Caractéristiques de la lune en chiffres:

Taille : 3474,8 Km de diamètre
Masse : 7,36 × 10²² Kg (environ 74 milliards de millions de tonnes)
Distance par rapport à la Terre : 384 500 Km
Température : Entre -163°C et 120°C
Temps pour l'atteindre : 3 jours de vol dans l'espace.
1 jour lunaire : 27 jours terrestres
En résumé:
La Lune est quatre fois plus petite que la Terre, et 81 fois plus légère. C'est l'objet céleste le plus proche de nous et le deuxième corps le plus brillant dans le ciel.

Introduction

Depuis des milliards d'années, la Lune est la fidèle compagne de notre berceau, la Terre. Depuis toujours, sa présence est pour nous un réconfort. Elle a permis à beaucoup d'hommes de se repérer la nuit. C'est un astre si proche de nous que 12 hommes y on déjà posé le pied! La Nasa envisage même d'y installer une station permanente.


Sans la Lune, il est probable que la vie telle que nous la connaissons n'ait jamais pu voir le jour sur Terre. Malgré le fait que la Lune ne soit que notre satellite naturel, son influence sur notre planète est immense.
 
C'est elle qui organise le va-et-vient incessant des marées, grâce à sa force gravitationnelle. C'est sa force qui maintient la Terre sur son axe légèrement penché, permettant l'existence des saisons. Sans la Lune, notre Terre serait un monde déchainé par les vents violents et les cataclysmes, et seule une forme de vie primitive serait capable de résister à un tel climat.
 
Au fil des milliards d'années, la force gravitationnelle de la Lune a ralenti la vitesse de rotation de la Terre qui à l'origine était de 6 heures, et qui aujourd'hui est de 24 heures. Et ce ralentissement de la rotation terrestre n'est pas terminé: dans quelques milliards d'années, la durée d'un jour terrestre sera multipliée par cinquante.
 
Mais d'où vient ce phénomène? En réalité, la force qu'exerce la Lune sur les océans provoque des renflements de part et d'autre de la Terre, qui ont pour conséquence de ralentir sa rotation. C'est donc le mouvement incessant des marées qui réduisent la vitesse de rotation de la Terre.

De plus, ce ralentissement de la rotation terrestre provoque un autre phénomène: l'éloignement de la lune par rapport à la terre, et c'est ce qui explique que les jours sont plus longs aujourd'hui qu'il y a plusieurs milliards d'années, et que dans quelques milliards d'années une journée durera beaucoup plus que 24 heures...
 
Il faut 27 jours à la Lune pour parcourir son orbite, c'est à dire sa rotation autour de la terre. Elle a une face constamment éclairée. Depuis la Terre, la surface éclairée de la lune grandit chaque jour: c'est pour cela qu'on voit des croissants de lune.

Formation de la lune

On pense que la Lune s'est formée suite à l'impact d'un astéroïde gros comme la moitié de la Terre. Un anneau de débris s'est alors mis en orbite autour de la Terre, et la Lune se serait formée à partir du morceau de Terre éjecté suite à l'impact et des débris alentours.

4,5 Milliards d'années plus tard, la Lune porte toujours les cicatrices de cet impact gigantesque. On peut en effet y observer un nombre incalculable de cratères, ainsi que de très larges taches sombres, que l'on appelle des mers.

Les cratères de la lune
 

Mais d'où viennent ces mers ?

Les premiers observateurs de la Lune ont nommé ces grandes taches sombres des "mers", car ils pensaient qu'il s'agissait d'océans d'eau comme sur Terre. Ces observateurs du 17ème siècle ont donné à ces "mers" des noms calqués sur certains phénomènes terrestres attribués à la Lune: Mer des Crises, Mer de la Tranquillité, Mer de la Sérénité, Mer des tempêtes, etc.

Ces mers ont été formées à une époque ou l'intérieur de la Lune était liquide (lave en fusion). Lorsque de gros météorites la percutaient, des trous gigantesques se formaient, et des couches de lave jaillissant de l'intérieur venaient les inonder pour ensuite se solidifier en une mer de basalte.
 
On pense que les innombrables bombardements de météorites ont cessé il y a environ trois milliards d'années, et lorsqu'on regarde la Lune aujourd'hui, on regarde un vestige du passé: tous les impacts sont restés intacts, car aucun vent, ni aucune atmosphère n'étant présente sur la Lune, il ne peut y avoir la moindre érosion.

Caractéristiques de la Lune

La lune est un endroit désolé, vide et stérile, sans air, ni eau, ni végétation. Le jour, la température peut grimper jusqu'a 120°C, et la nuit elle retombe jusqu'à -163°C. Le changement de température est très brutal.

La gravité présente sur la Lune correspond à 1/6éme de celle de la Terre. Cela signifie qu'un homme de 80 Kg sur Terre ne pèsera plus que 13 Kg sur la Lune. C'est à cause de cette faible gravité que l'on a pu voir les hommes qui ont foulé le sol de la Lune faire des bonds de géants!
 
La Lune n'a aucune atmosphère. Cela signifie que si vous allez sur la Lune, vous aurez beau crier, personne ne vous entendra, car il n'y a pas d'air pour transporter le son. Le seul moyen de communiquer se ferait à l'aide de radios. L'absence d'atmosphère sur la Lune est aussi la raison pour laquelle le ciel est toujours noir, car le spectre de lumière du soleil sur Terre est divisé par les molécules d'air, ce qui nous donne un ciel bleu.

Vivre sur la Lune est impossible sans combinaison adaptée. La combinaison spatiale protège des températures extrêmes, des radiations solaires et de l'absence d'oxygène.
 
Sur Terre, il y a souvent des pluies de météorites. Lorsque ces météorites traversent notre atmosphère, elles brûlent pour donner ce que l'on appelle couramment des étoiles filantes. Ces météorites tombent également sur la Lune à toute vitesse. Mais comme il n'y a aucune atmosphère, ces météorites viennent directement s'écraser sur le sol lunaire. C'est très dangereux pour les astronautes.
 
Toutes proportions gardées, la Lune est un satellite gigantesque par rapport aux autres satellites du système solaire. La plupart des autres satellites sont beaucoup plus petits que la planète autour de laquelle ils orbitent. Or la Lune n'est que quatre fois plus petite que la Terre, ce qui en fait un objet céleste exceptionnel.
 
La taille de la Lune est si grosse par rapport à notre planète que certains scientifiques ont émis l'idée que le couple Terre-Lune formait presque une planète double, dans un système binaire. Si l'on observait au télescope la Terre et la Lune depuis une autre planète, on verrait deux sphères presque identiques, tandis que lorsque l'on observe Jupiter, on voit à quel point ses satellites sont petits en comparaison.
 
La surface de la lune est composée en grande partie d'une fine poussière de basalte qui s'est avérée assez problématique lorsque les astronautes sont allés sur la Lune. Cette fine poudre collait à leurs équipements et s'introduisait dans leurs combinaisons.
 
Comment se fait-il qu'il y ait des montagnes de plusieurs milliers de mètres sur la Lune, alors qu'il n'y existe aucune plaque tectonique ? Ces montagnes se sont formées suite à de gigantesques impacts de météorites qui ont expulsés la matière lunaire vers l'extérieur.

Apocalypse

La lune tourne-t-elle sur elle-même ?

La lune tourne sur elle-même, une fois tous les 27 jours. Un jour lunaire correspond donc à 27 jours sur terre. La Lune tourne sur elle-même à la même vitesse qu'elle fait un tour de terre: c'est pour cette raison qu'on en voit toujours la même face et que l'on parle de la face cachée de la Lune.

La technologie nous permet aujourd'hui de voir et d'étudier la Lune comme jamais auparavant. Mais bien avant que l'on dispose de ces moyens sophistiqués, l'observation de la Lune a toujours été d'une importance capitale pour les habitants de la planète Terre.
 
Depuis 1500 ans, la Lune est considérée comme une source de lumière, comme un guide pour la navigation et comme un calendrier naturel. Avant l'invention des dispositifs de mesure actuels, il n'était pas simple de mesurer le temps: soit on utilisait le Soleil, soit la Lune. Autrefois, pour pouvoir déterminer une date en utilisant un calendrier solaire (comme nous le faisons aujourd'hui avec 365 jours par an), il fallait consigner chaque journée, ce qui est une tâche très difficile à accomplir.
 
Il est plus simple d'utiliser un calendrier lunaire, car on remarque aisément les différentes phases lunaire: pleine Lune (Lune entièrement visible), nouvelle Lune (Lune invisible). Comme il y a dans un cycle lunaire 28 à 29 jours, c'est beaucoup plus facile à compter, ce qui explique pourquoi la plupart des civilisations ont d'abord utilisé des calendriers lunaires pour mesurer le temps...
 
Autrefois, les observateurs ont remarqué que la Lune avait une influence physique sur la Terre. C'est elle qui orchestre le mouvement des marées. Les marées sont effectivement provoquées par l'attraction gravitationnelle de la Lune, qui attire l'eau de la Terre vers elle, ce qui crée un léger renflement dans sa direction. Mais il existe systématiquement un deuxième renflement dans la direction opposée à la Lune.
 
Chaque jour, il y a donc deux marées hautes. Cette deuxième marée est provoquée par la force centrifuge de la Terre: comme la Terre et la Lune sont en rotation, la force qui les anime pousse l'eau qui se trouve de l'autre côté à aller vers l'extérieur.

La Lune
 
Pour certaines espèces animales, le flux et le reflux incessant de l'océan provoque une érosion forte des roches, ce qui leur crée des abris très utiles.
La force de gravitation qu'exerce la Lune sur la Terre est ce qui permet à toute vie terrestre d'exister! En effet, cette force permet de stabiliser le climat terrestre en maintenant l'inclinaison de l'axe de rotation de la Terre. C'est cette inclinaison qui nous permet à tous de vivre au rythme des saisons. Sans cette inclinaison, la Terre ne connaitrait pas de saison, et nous ne serions probablement pas ici pour en parler...
 
Si la Lune n'existait pas, ou si elle était trop petite, l'inclinaison du pôle Nord serait totalement différente, ce qui aurait pour effet de modifier de façon complètement anarchique l'inclinaison de l'axe de rotation de la Terre. Il en résulterait alors une totale dérégulation du climat, et vivre sur une telle planète serait un enfer!

Origine de la Lune

Au fil du temps, la présence imposante de notre astre dans le ciel à poussé les hommes à s'interroger sur son origine. Il y a plus de 2000 ans, certaines théories grecques expliquaient qu'un morceau de la Terre s'en serait détaché pour former la Lune. Mais à l'époque, la Lune était un objet plutôt vu comme une boule de feu, ou encore un Dieu.

La question sur l'origine de la Lune a longtemps été source d'intrigue. Au 17ème siècle, l'astronome italien Galilée pointe sa lunette astronomique en direction de la Lune. Il y découvre le sol d'un autre monde. Observer la Lune dans un télescope est très différent de ce que l'on voit à l'œil nu.
 
La Lune au télescope nous permet de nous rendre compte de la réalité de cet objet: une gigantesque boule criblée de cratères, alors que durant des millénaires, c'était quelque chose de très mystérieux. Galilée à dessiné en détail ses observations de la Lune, et a établi qu'elle n'était ni un Dieu, ni une boule de feu.

Théorie de la Co-accrétion

En 1873, la première théorie sur l'origine de la Lune, basée sur des preuves scientifiques, est dévoilée. Elle a été imaginée par l'astronome français Edouard Roche, qui explique que la Terre et la Lune se sont formées en même temps, à partir des mêmes matériaux: c'est la théorie de la Co-accrétion.
 
Edouard Roche décrivait le couple Terre-Lune comme un mini système solaire. Il pensait que la Terre était une boule de gaz qui, en refroidissant se serait contractée en rependant un cercle de gaz tout autour d'elle pour former la Lune.
 
Cependant, il y a un problème avec cette théorie: la Lune contient bien moins de fer que la Terre, ce qui ne devrait pas être le cas si ces deux astres étaient issus des mêmes matériaux. Contrairement à la Lune, la Terre contient un noyau de fer. La Lune ressemble plus à un bloc de roche. Si la Lune était formée avec le même matériau que la Terre, elle devrait contenir la même quantité de fer ; c'est le seul point qu'Edouard Roche ne peut expliquer avec sa théorie.

Théorie de la fission

Une autre idée assez proche de la théorie de la Co-accrétion voit le jour en 1878: la théorie de la fission par George Darwin (fils de Charles Darwin).
George Darwin a marqué la communauté scientifique pour ses recherches sur le phénomène des marées. Il a déterminé, en analysant le mouvement des marées, que la Lune s'éloignait progressivement de la Terre.
 
Cette théorie sur l'éloignement de la Lune sera prouvée un siècle plus tard lorsque les premiers hommes y poseront le pied. Ils ont installé de petits miroirs sur le sol lunaire, puis un faisceau laser a été envoyé depuis la Terre pour se refléter dans ces miroirs. La distance exacte entre la Terre et la Lune a ainsi pu être calculée. Et on a remarqué que cette distance augmente d'un peu plus de trois centimètres par an !
 
Darwin a réfléchi à ce qui se passerait si l'on inversait le processus, en faisant tourner la Lune et la Terre en sens inverse. Il a conclu mathématiquement que la Lune et la Terre étaient incroyablement proches à une époque très lointaine. Leur vitesse de rotation était beaucoup plus rapide qu'aujourd'hui. Mais ses calculs mathématiques n'ont pas permis de démontrer que les deux astres ont été en contact. Ses calculs se sont arrêtés à une époque ou la Lune se trouvait à environ 8000 km de la Terre (contre 380 000 aujourd'hui).
 
Durant des années, les scientifiques ont étudié et débattu sur l'hypothèse de la fission. Ils ont fini par conclure que la fission ne pouvait pas engendrer le mouvement relatif entre la Terre et la Lune.

Théorie de la capture

En 1910, Thomas Jefferson Jackson See, doctorant en astronomie, étudie les théories sur l'origine de la Lune, mais n'est pas convaincu. Il va élaborer sa propre théorie, radicalement différente, dénommée "théorie de la capture".
 
Cette théorie affirme que la Lune s'est formée très loin de la Terre, aux confins du système solaire, orbitant autour du soleil comme les autres planètes. Elle serait passée trop près de la Terre et aurait été capturée par la gravitation terrestre.
 
Cette théorie permet d'expliquer pourquoi la Terre et la Lune n'ont pas la même quantité de fer: en effet, si la Lune s'est formée ailleurs, sa composition peut être bien différente de la Terre. Cependant, il est très peu probable que la force gravitationnelle de la Terre puisse capturer un objet aussi énorme que la Lune.
 
Ces trois théories contiennent toutes des incohérences, et aucune ne prouve réellement comment la lune s'est formée.

Théorie de l'impact géant

C'est la théorie actuellement retenue par le monde scientifique, car c'est celle qui compte le moins d'incohérences. Elle a été avancée par William Hartmann, astronome de renom, et peintre spécialisé dans les représentations de l'espace. En 2014, cette théorie a été confirmée par un groupe de chercheurs allemands qui ont publié leurs travaux dans la revue science.
Cette théorie voit le jour en 1974. Elle explique qu'il y a 4 milliards d'années, la Terre est entrée en collision avec une planète d'à peu près la taille de Mars.

Ce choc absolument gigantesque a entraîné la rotation de la Terre. La collision a été tellement forte qu'une grande partie de matière a été projetée en orbite autour de la Terre, et se serait par la suite amalgamée pour former la Lune.Il semblerait qu'avant la collision, la Terre était partiellement en fusion. En percutant la Terre, l'autre planète se serait complètement désagrégée en formant un grand jet de matière autour de la Terre. Le processus de formation de la Lune aurait mis moins d'un an après la collision à s'achever.

Impact entre la Lune et la Terre
 
Cette théorie a été avancée lorsque des hommes sont allés sur la lune entre 1969 et 1972 et ont rapporté sur Terre des échantillons de roche lunaire. Cette roche ressemble beaucoup au sol terrestre, mais contient beaucoup moins de fer. C’est cette particularité qui montre que la Lune est née d’une collision.

Scénario d’apparition de la Lune

Il y a 4,5 milliards d’années, la Lune n’existe pas encore et le jeune système solaire compte à peu près deux fois plus de planètes qu’aujourd’hui. Beaucoup d’entre elles seront détruites suite à des collisions mutuelles.

Mais il en existe une, que l’on appelle Théia (ou Orphée) et dont la taille est deux fois plus petite que la Terre, qui s’approche dangereusement de la toute jeune Terre. La collision entre ces deux mondes déploie une énergie inconcevable.
Si un humain avait pu observer la course de Théia depuis la Terre, il aurait d’abord vu un objet de la taille d’une étoile grossissant de plus en plus. Juste avant l’impact, le ciel est entièrement caché par cet objet monstrueux. Lors de l’impact, notre humain n’existe plus, et il ne reste plus qu’une lumière blanche gigantesque.
 
On considère que le diamètre de Théia était d’à peu près 6500 Km (taille de la planète Mars). A titre de comparaison, sachez que l’astéroïde responsable de la disparition des dinosaures ne mesurait que 10 Km de diamètre !
 
La vitesse de déplacement de Théia est de 40 000 Km à l’heure. Juste avant l’impact, la force de gravité des deux planètes arrachent littéralement leurs manteaux respectifs.
 
Lorsque les deux astres entrent en collision, l’énergie dégagée correspond à plusieurs milliards de bombes nucléaires. Une quantité phénoménale de roche est projetée dans l’espace. Cette matière éjectée forme alors autour de la Terre un anneau de poussière et de roche, un peu comme on peut le voir sur la planète Saturne. Le processus d’accrétion s’engage : des morceaux de matière se mélangent pour former des blocs de roche de plus en plus massifs.
 
Tous ces débris qui s’agglomèrent forment une boule de roche de plus en plus massive dont la gravité augmente au fur et à mesure qu’elle grossit, entrainant une réaction en chaîne : petit à petit, la majorité des morceaux de roche viennent se coller à cette boule gigantesque  et finissent par former notre Lune.
 
Lorsque la Lune s’est formée, elle se situait aux alentours de 150 000 Km de la Terre. Mais le mouvement des marées l’a depuis entrainée de plus en plus loin de la Terre : elle se situe aujourd’hui à plus de 384 000 km de nous.

Un monde sans Lune

Que se passerait-il si nous n’avions pas de Lune ?
C’est lors des premières centaines d’années de son apparition que la Lune a eu des conséquences primordiales pour la Terre. La collision entre Théia et la Terre à été d’une telle puissance qu’elle à fait perdre l’équilibre à la Terre, dont l’axe s’est alors incliné d’un peu plus de 23 degrés par rapport au plan orbital. Grâce à cette inclinaison, nous bénéficions du phénomène des saisons, un phénomène majeur à l’existence de la vie.
 
Si l’axe de rotation de la Terre était resté vertical comme sur Mercure, les saisons n’existeraient pas. Tous nos continents alterneraient inévitablement entre 12 heures de nuit et 12 heures de soleil par jour.
L’équateur serait condamné à rester sous une chaleur et un soleil éternels. Quant aux deux pôles terrestres, ils seraient à jamais plongés dans une nuit glaciale.
 
La Lune permet un maintient fondamental de la Terre sur son axe. Sans la Lune, la Terre aurait une obliquité chaotique (oscillation perpétuelle de l’axe) : elle serait condamnée à changer d’axe en permanence, comme sur Vénus. En outre, Cette obliquité chaotique provoquerait en permanence de fortes perturbations climatiques.
 
Cyclone sur Terre
 
Sans notre stabilisateur naturel qu’est la Lune, notre météo serait complètement déchaînée et la distribution de la lumière du soleil serait radicalement différente de ce que nous connaissons aujourd’hui. L’antarctique serait un désert vide, alors que les tropiques seraient recouverts de glace. Des vents d’une vitesse inouïe et des cyclones gigantesques balaieraient en permanence les quatre coins du globe. Dans un monde aussi dévasté, la vie n’aurait pas sa place.

Les cratères de la Lune

Les cratères innombrables que l’on peut observer sur la surface de la Lune témoignent d’un passé extrêmement violent. Il en existe plus de 300 000. Leurs diamètres peuvent se situer entre 800 mètres et plus de 800 km. Ces cratères sont dus à l’impact de centaines de milliers de météorites.
 
La plupart de ces cratères ont tous été formés à une période ou l’activité météoritique du système solaire était très importante. Il y a environ quatre milliards d’années, les planètes Jupiter et Saturne sont parfaitement alignées. Cet alignement exceptionnel crée un effet lance-pierre qui conduit une nuée impressionnante d’astéroïdes tout droit vers la Terre.
 
Pendant plusieurs millions d’années, des astéroïdes vont constamment bombarder l’ensemble du système solaire. La Terre ne sera pas épargnée par ce bombardement : en effet, elle en a subit autant que la Lune.
 
Pourquoi ne voit-on pas les mêmes traces d’impacts que sur la Lune ?
Tout simplement parce que la Terre possède une atmosphère et qu’il y règne des conditions climatiques qui créent l’érosion de sa surface au fil des millions d’années.
 
Même si dans un lointain passé la Terre a été criblée d’impacts de météorites, la plupart de ces traces se sont peu à peu effacées avec le temps, ce qui n’est pas le cas de la Lune.
 
Sans atmosphère et sans le moindre vent, la Lune conserve toutes ses cicatrices du passé. Si l’on retourne sur la Lune, on pourra sans problème observer les traces de pas intactes des premiers hommes qui ont foulé son sol entre 1969 et 1972 !
 
Suite à ce cataclysme lunaire, 80% de la surface lunaire a été détruite. Des mers de lave ont été créées avec du basalte en fusion. Elles ont mis plusieurs millions d’années pour refroidir et donner ce que l’on voit aujourd’hui sur la surface de la Lune : les mers (mer des pluies, mer de la tranquillité, etc.)
 
Durant le cataclysme lunaire, certaines collisions sont tellement fortes qu’elles projettent dans l’espace des roches lunaires qui iront s’écraser sur Terre. Cette hypothèse a été vérifiée car on a trouvé sur Terre une certaine quantité d’échantillons faits de la même matière que la Lune, qui attestent l’existence du cataclysme lunaire. Ces échantillons de roche sont plus anciens que n’importe quelle autre roche terrestre.

Cataclysme lunaire
 
Il semble probable que certains astéroïdes qui se sont écrasés sur Terre aient été assez violents pour pouvoir projeter dans l’espace une certaine quantité de roche terrestre qui aurait ensuite été attirée vers la Lune. Si tel est le cas, on pourrait retrouver sur la Lune des échantillons de cette roche terrestre. Contrairement à ce qui se passe sur Terre avec l’érosion, cette matière terrestre serait préservée sur la Lune. Et une telle trouvaille nous permettrait peut-être d’élucider le mystère de nos origines !

La naissance des marées sur Terre

La Lune, avec le mouvement des marées qui est de son fait, a largement participé à l’apparition de la vie sur Terre. Il y a trois milliards d’années, l’orbite de la Lune est à plus de 300 000 kilomètres de la Terre. Même si elle a un effet gravitationnel moins puissant qu’auparavant, elle exerce néanmoins un pouvoir énorme sur la terre.
 
Désormais toute la surface du globe terrestre est recouvert d’eau, et la Lune y met une très forte agitation, c’est le mouvement des marées. Vu que la Lune est encore assez proche de la Terre, elle crée des marées qui atteignent plusieurs centaines de mètres de haut.
En réalité, à cette époque, la force des marées était mille fois plus importante qu’aujourd’hui. Elles pouvaient déferler sur les terres à une hauteur de 3000 mètres, aussi haut qu’une montagne !
 
Lors du ressac, des débris de la terre étaient englouti dans les profondeurs océaniques. Ce mélange contenait des substances nutritives ainsi que des minéraux. Ce cocktail créera ce que l’on nomme aujourd’hui « la soupe primordiale », la base de toute vie.
Beaucoup de scientifiques pensent que la vie aurait pu ne jamais apparaître s’il n’y avait pas eu cette soupe primordiale provoquée par la force gravitationnelle de la Lune.
 
Vagues & marées
 
Le mouvement des marées engendré par la Lune a également permis au climat terrestre de se calmer grâce au ralentissement de la rotation de la Terre. C’est également un facteur clé à l’apparition de la vie sur notre planète.

Les phases lunaires

La Lunaison (ou période synodique) correspond aux 29,5 jours que la Lune met pour accomplir une révolution complète. Lors de ce cycle, on a l’impression que la Lune change d’apparence.
  • Lorsque la Lune est placée entre le soleil et la Terre, on ne la voit plus, il s’agit de la nouvelle lune.
     
  • Lorsqu’elle se déplace sur son orbite, on commence à en voir une partie qui s’illumine progressivement. C’est le croissant de Lune.
     
  • Alors qu’elle continue sur son orbite, on finit par voir toute une moitié éclairée. Il s’agit du premier quartier.
     
  • Lorsque la Lune se situe à l’opposé du soleil par rapport à nous, il s’agit de la pleine Lune. Toute sa face est visible, car éclairée par le soleil.
     
  • La Lune continue alors sa révolution orbitale et recommence à s’assombrir progressivement, jusqu'à ce qu’elle soit invisible de moitié, c’est le dernier quartier.
     

Les phases lunaires

L’avenir de la Lune

Dans le ciel, le Soleil et la Lune semblent avoir exactement la même taille. C’est la distance de ces deux objets par rapport à la Terre qui nous donnent cette illusion. Et c’est grâce à cette illusion qu’à notre époque il est possible d’observer les plus belles éclipses de Soleil.
 
Mais qu’en sera-t-il dans le futur, dans plusieurs millions, voire milliards d’années ? La Lune s’éloignant progressivement de la Terre, il arrivera forcément un moment dans l’avenir ou les éclipses n’existeront plus.
 
Dans deux milliards d’années, la Lune se sera tellement éloignée de la Terre qu’elle ne sera plus en mesure de la maintenir sur son axe. L’axe de la Terre se mettra alors à osciller dans tous les sens, provoquant une instabilité climatique sans précédent. A ce moment-là, la vie sur Terre sera menacée comme jamais.
 
Dans 5,5 milliards d’années, le Soleil atteindra la fin de son existence. Il grossira de plus en plus, et finira par avaler la Terre, ainsi que la Lune…
 

 
La newsletter Astrofiles
Gardez un oeil sur Astrofiles, et soyez avertis des nouveautés!

Notre sélection d'ouvrages en rapport avec cet article: 
Image of Lune
Auteur: Olivier de Goursac
Prix: EUR 29,90
Image of J'ai marché sur la lune
Auteur: Neil Armstrong
Prix: EUR 10,00
Image of Le Grand Atlas de la Lune
Auteur: Serge Brunier
Prix: EUR 39,90
Image of Pleine Lune
Auteur: Michael Light
Prix: EUR 29,40
Le système solaire

Ajouter un commentaire

Commentaires

"un homme de 80 Kg sur Terre ne pèsera plus que 13 Kg sur la Lune"
c'est FAUT
la masse reste la même sur la lune,c'est son poids qui est relatif a la gravité
poids=masse x gravité(accélération)
v

la lune et la terre sont comme des époux l'un ne peut pas vivre sans l'autre, l'un dépend de l'autre, l'un complète l'autre! la lune s'éloigne progressivement de la terre et se dirige vraisemblablement vers une autre planète laquelle c'est un mystère!. Pourait elle aller donner la vie a une autre planète... peut etre? la terre perd progressivement son attachement a la lune. La NASA suit de très près l'éloignement grâce a son méga télescope qui se trouve au new mexique; qui se chiffre a un dizaine de centimètre par ans. Attention, car cette distance peut subitement se doubler ou quintuplé a n'importe qu'elle moment, pour l'instant la situation d'éloignement est relativement stable et inchangé donc il n'y a pas de quoi s'alarmer! En s'éloignant progressivement de la terre, la lune déstabilise la rotation de la terre ce qui engendre des marées haute plus haute que la normal ...la preuve regarder ce qui se passe actuellement au philippines il y a des fortes vagues et rafales de vent ! Le super-typhon Haiyan, le cyclone le plus violent de l'année 2013, ses vagues atteignent facilement les 10 mètres minimum de haut et envahissent les cotes. Imaginer une marée haute anormale, suivi d'un typhon en pleine nuit sur Tacloban, une ville de 200.000 habitants sur le littoral! et bien c'est ce qui s'est produit aujourd'hui a une heure du matin... Ce petit changement de quelques centimètres a de petites répercutions au niveau mondial ... La lune s'éloigne car la terre se meurt, par toute les pollutions de l'homme aussi...

bonjour,

Je souhaiterais savoir quelle serait les consequences pour la terre si la lune était plus éloigné ou moins éloigné de la terre

Merci

Le jours ou la lune s'éloignera de la terre se qui est en train d'arrivée car chaque année la lune s'éloigne de +- 2,65 seconde ! Donc dans +- 800 000 000 d'année la lune aura disparut ! Si la lune n'existerais pas la terre tournerai en 6 heures et donc la vie ne serais pas pareille !!!! Avant la lune étais comme un soleil il y avais un liquide a des millions de degrés.
Bref en conclusion la lune est une source de survie ! La lune fais également changer la fonction du corps humain ! Si tu veux plus d'info et une explications approfondie je t'invite a mon mail [email protected] :)

plus la lune gagnera des centimètres ,plus elle s'éloignera, plus elle gagnera son indépendance, et se détachera progressivement du champs magnétique et partira... en faites,L'énergie perdue par la Terre sera gagné par la Lune. La terre tournera moins vite que la lune et perdera tout controle sur la lune, la vitesse de rotation de la terre exerce une emprise sur la lune, comme cette rotation ralenti, la lune récupère son énergie et tourne plus vite que la terre,"l'éffet d'emprise inversé" pour pouvoir se détacher dans le futur. Les conséquences pour la terre seraient des journées plus longues et pourquoi pas des journées de 48 heures ahhh excellent pour les couche tard! des océans sans vagues, il faut savoir que les vagues oxygènes les profondeurs des océans, les poissons des grandes profondeurs risques de disparaître.

je trouve se site trop bien il explique tous comme il faut je remercie la personne qui la faite

Dimanche 26 Août 2012

A tous mes chers amis Scientifiques (Astrofiles, Maxi-Sciences) et d’autres,

Je rends hommage à ce grand astronaute que fut Neil ARSTRONG et présente mes condoléances attristées à sa famille et ses amis, avec cette belle Prose sur la Lune ci-dessous, tirée de mon fameux recueil : « Les Succulentes Proses du Prince de (…)

La lune
= »= »= »= »=

EDIT WEBMASTER: Merci mais vous avez déjà posté ce poème plus bas ;-)

Bonjour,
j'ai un travail à compléter en francais et il s'agit d'écrire un texte explicatif sur cette question ''Pourquoi la Lune influence-t-elle la nature?''
J'aimerais bien avoir une réponse a cette question, car tout ce que je trouve sur les sites sont les influences de la Lune quand ce que je veux savoir c'est POURQUOI elle influence la nature.
Merci de me répondre si vous le pouvez :)

En réalité,la terre et la lune sont enfermées à l'intérieur d'une meme bulle comme si on avait un oeuf avec deux jaunes. Le tout tournant "autour du soleil" Donc, forcement l'un influence l'autre et vice versa. C'est la seule réponse.J'espère qu'elle va t'aider.

Bonsoir ,
une petite question de Biarritz (ville du sud ouest de la France) d'ou je me pose des questions en regardant le croissant de lune !
Pourquoi son croissant n'est il pas ou plus vertical ?

Parce que la terre n'est pas carrée.
Si tu ne la voit pas entierement ronde c'est que la terre est entre la lune et soleil, elle lui fait de l'ombre avec ses rondeurs.

Je voudrais savoir svp pourkoi on voit mieux la lune que jupiter alors que jupiter est plus gros ???

Bonjour :)

La Lune est un objet très proche de la Terre: elle est à quelques centaines de milliers de km de chez nous. Par contre Jupiter, qui est la plus grosse planète de notre système, est située elle à plusieurs centaines de millions de km de la Terre. Elle est tellement loin qu'on à l'impression qu'elle est petite par rapport à la Lune!

Je cherche de l'information sur la théorie de la formation de la Lune (soit l'impact planétaire). Malheureusement, j'ai beaucoup de difficultés à trouver plus que les grandes lignes... Je sais que ce n'est qu'une théorie mais elle doit bien posséder des détracteur et des justifications... Pourriez-vous me référer des lectures ou des sites sur ce sujet en particulié... peut-être répondre à quelques questions?

par exemple: Pourquoi l'impact se doit d'être tangentiel (un impact cause un renflement, alors pourquoi pas un renflement suffisant à la mise en orbite d'une part du manteau?). Considérant une grande vitesse, Théia aurait traversé la mince croûte terrestre facilement, sans nécessairement provoquer un engloutissement. Le gros de la chaleur dût être dégagé dans le manteau, non? Et l'atmosphère dans tout ça... n'aurait-elle pas dût être éjecté? Est-il possible de mettre la main sur un de ces fameux programmes de simulation de particule... Comment une analyse au carbone 14 de l'âge de la lune peut-être fiable (l'univers à 14 B d'années l'isotope peut s'être formé n'importe quand, non? sans parler qu'on a aucune idées, que je sache, de comment se comporte la radiation des isotope dans d'autres environnement que notre planète... je me trompe? )

Comme vous voyez, j'ai beaucoup de question...

Bonjour je ne crois pas trop a cette theorie de la collision , je pense
que celle de la capture et plus realiste. SI on fait un parralelle à
l'infiniment petit , un atome peut perdre des electrons comme une
planete peut perde un satllite.
La lune s'éloigne de plus en plus dela terre. Est ce que a force de
s'éloigner elle ne risque pas de tomber dans l'orbite d'une autre
planete comme mars ou venus ?

Effectivement il se pourrait qu'en s'éloignant de l'orbite terrestre la Lune soit un jour capturée par l'attraction d'une autre planète du système solaire.

Jeudi 28 Avril 2011

Mes bons amis astrofiles, il me plaît assez de vous faire savourer la cucculence
de la belle Prose ci-dessous sur notre gracieuse Lune, tirée de mon fameux recueil intitulé : "Les Succulentes Proses du Prince de SAINT-ALBY 1er . " Régalez-vous-en
à souhait car, l'évasion lunaire en vaut la chandelle.

LA LUNE
="="="="=

La lune, satellite de la planète des terriens;
Par ta révolution synodique bien au point
De vingt neuf jours douze heures et quarante quatre minutes,
Tu règles la vie de l’homme ici-bas dans sa lutte.

La lune, astre de l’eau par excellence,
Toutes les pluies nous sont gratifiées par tes soins.
Tu donnes aux digues et fleuves la bonne contenance;
Nos belles rivières nous drainent les vivres du besoin
Et le cheptel paît dans nos prairies vertes et denses.

La lune, tu influences à ton gré,
La germination de nos semences.
Toute éclosion est sous ta dépendance
Qui fait surgir de divers nouveaux-nés.
Agrémentant la nature, en conséquence,
Des jeunes pousses, d’une éclatante beauté.

La lune, ta belle nature si changeante,
Me donne une débordante inspiration,
Pour ce beau poème en lunaison;
Avec des strophes bien divergentes
Qui caractérisent le flux d’intuitions,
Que tu dispenses à la création,
Evoluant dans de belles variantes.

La lune, depuis des millions d’années tu existes;
En mille neuf cent soixante neuf, l’homme te visite,
Pour la première fois dans l’histoire des humains.
Tu acceptes qu’il te touche et te dépucèle.
Le bel Armstrong, prend les fragments de ton corps frêle,
Le ramène victorieux sur terre, comme butin,
A toute l’humanité et chercheurs chimistes,
Pour mener leurs travaux scientifiques, à bonne fin.

La lune, grâce à tes phases de bonnes tenues,
Tu décongestionnes nos femmes, par flux sanguin,
Les rendant belles et lunatiques, comme toi, qui mue.

Prose N° 23 Lundi 1er Septembre 1987 à 4 h

Le Poète-Artiste

Prince de SAINT-ALBY 1er

je voudrai savoir si vous avez des doc sur les hypotheses sur la lune c'est pour un devoir
merci