Astrophotographie: 10 conseils pour bien débuter

 
Astrophotographie: 10 conseils pour bien débuter
 

L'astrophotographie, vous en entendez parler, vous savez qu'avec le numérique tout est possible, vous vous régalez de voir de superbes photos prises par des amateurs d'astronomie... Et maintenant vous souhaitez vous y mettre?
Ce petit guide-conseil est là pour vous épauler, et vous indiquer quels sont les principaux points à retenir pour débuter correctement en astrophotographie.

 

Conseil n°1 : Savoir observer le ciel


Cela peut paraître évident, mais beaucoup de personnes souhaitent acquérir un premier télescope et prendre tout de suite des clichés de nébuleuses, galaxies ou de la planète saturne. Or ce n'est pas aussi simple: pour pouvoir devenir un bon astrophotographe, il faut d'abord savoir utiliser son télescope en visuel, c'est à dire qu'il faut être capable de repérer les planètes, galaxies et nébuleuses que l'ont souhaite observer, et les maintenir dans l'oculaire du télescope.

Il faut savoir que lorsque vous observez un objet céleste, celui-ci ne reste pas positionné sur un point fixe: il semble bouger continuellement. L'objet en question semble se déplacer, mais cet effet est dû au mouvement de rotation de la terre. Cet effet, même s'il est perceptible lorsqu'on observe au télescope un objet très proche tel que la lune, devient extrêmement rapide pour des objets très lointains.

Par conséquent, si vous souhaitez prendre en photos des objets tels que la galaxie d'Andromède (notre plus proche galaxie), si votre télescope n'est pas équipé d'un système de motorisation pour suivre le mouvement de la Terre, vous aurez beaucoup de mal à « suivre » la galaxie en visuel, et en astrophoto, ce sera quasiment mission impossible.
Notre conseil est donc qu'il est primordial, avant de vous lancer en astrophotographie, de savoir vous servir correctement de votre télescope.

 

Conseil n°2: Définir le budget adéquat


Contrairement à l'achat d'un télescope, l'achat d'accessoires pour l'astrophotographie peut vite devenir un gouffre. En effet, concernant un télescope, l'équation qui consiste à se dire « plus je paye cher, plus c'est simple à utiliser » est totalement fausse. En revanche, elle prend tout son sens dans l'astrophoto: plus vos moyens financiers seront élevés, et plus il sera simple de réaliser des clichés.

Par exemple, si vous souhaitez réduire votre budget en achetant une monture EQ3 sur un télescope 200/1000, ce n'est pas une bonne idée! En tous cas, pas pour faire de l'astrophoto. Parce que votre monture, elle devra supporter le poids du télescope, puis celui de la lunette guide, puis celui de l'imageur, etc. .. à force cela fait des kilos en plus!
Dans le cas précis d'un télescope 200/1000, il faudra investir dans une monture plus chère, mais plus robuste, telle qu'une EQ6. Par contre, une EQ5 sur un télescope 150/750 est un très bon choix!

D'autre part, si vous envisagiez une réduction de votre budget en vous passant d'une monture motorisée, vous pourrez faire de l'astrophoto, mais c'est comme acheter un ordinateur de dernière génération avec un écran cathodique de 14 pouces: on peut l'utiliser, mais on ne pourra jamais profiter à fond de ses possibilités. Avec une monture non motorisée, vous pourrez faire de superbes clichés de filés d'étoiles, ou de notre voie lactée, mais vous ne pourrez pas envisager de faire de beaux clichés de saturne, par exemple.
Bon, soyons francs, le moteur n'est pas complètement indispensable, c'est juste qu'il assure un confort d'utilisation incroyable.

Cependant, si le budget est vraiment un problème pour vous, vous pouvez envisager de débuter l'astrophoto dans le planétaire uniquement (photographier uniquement les planètes), et patienter pour ce qui est de la prise de photos du ciel profond (galaxies, nébuleuses). Cette décision vous permettra en effet de réduire considérablement votre budget, un télescope 150/750 sur monture EQ3 non motorisée pouvant vous apporter satisfaction.

 

Conseil n°3: Choisir le matériel adapté


On vient déjà d'évoquer un peu le matériel. Soyons réalistes: faire de l'astrophoto, ce n'est pas un « petit » passe-temps. C'est une vraie implication dans l'observation astronomique! Il faut donc avoir le matériel adapté. Voici ci-dessous la liste de ce qui est, je pense, important d'avoir pour bien débuter en astrophoto:


Un des éléments les plus importants pour l'astrophoto, c'est la monture. Sans une monture (équatoriale) adaptée, vous risquez de grosses déceptions (monture pas assez robuste pour supporter le poids des accessoires d'astrophoto, par exemple). Si vous le pouvez, misez sur une monture de type EQ6, chère mais au moins vous serez tranquilles.

Evitez également d'acheter une lunette astronomique, car le diamètre de ce type d'appareil est trop petit pour profiter de l'astrophotographie.

Concernant l'appareil de prise de vue, nous vous conseillons un Réflex numérique Canon EOS 1000D ou 1100D car il est parfait pour ce type de discipline. Et sinon, si vous avez les moyens de vous offrir un appareil vraiment excellent pour l'astrophotographie, c'est le Canon EOS 60Da : cet appareil est tout simplement génial, car il a été spécialement conçu pour les astronomes ! Vous pouvez également vous équiper d'une webcam ou une caméra CCD à fixer sur votre télescope. En réalité, plusieurs possibilités s'offrent à vous, mais nous n'allons pas toutes les détailler, car nous préférons vous donner ici nos préférences.

 

Conseil n°4: Eviter la pollution lumineuse et les turbulences


Si vous souhaitez devenir maître dans l'art de l'astrophotographie, vous devrez veiller à pratiquer dans des conditions météo optimales. En effet, si la pollution lumineuse est un élément important lors de l'observation astronomique, elle l'est au moins autant concernant l'astrophotographie. Essayez au maximum de profiter d'un ciel entièrement dégagé, dans un environnement éloigné le plus possible des lumières des villes, avec un vent très faible. En effet, le vent provoque des turbulences très dommageables à la qualité des photos. N'espérez pas obtenir de bons résultats s'il y a trop de vent.

Conseil n°5: Eviter les pièges


Il est primordial de comprendre que si vous souhaitez vous lancer dans l'astrophoto, il vous faudra éviter certains pièges. Vous avez certainement déjà admiré de fabuleux clichés sur la toile, pris par des astronomes amateurs.
Ne croyez pas que ces astronomes ont pointé leur objectif sur une galaxie puis hop, ont pris un cliché magnifique du premier coup. Il faudra vous armer de beaucoup de patience et jeter beaucoup de photos à la poubelle avant de pouvoir arriver à un résultat satisfaisant.
D'autre part, ne vous précipitez pas dans votre acquisition de matériel. Tout le meilleur matériel du monde ne vous servira à rien si vous ne faîtes pas les choix qui correspondent à vos besoins.
N'oubliez pas ces points cruciaux: pour éviter au maximum les vibrations lors de vos prises de vue, investissez dans une monture équatoriale très robuste, et motorisée!

Conseil n°6: Choisir un logiciel de traitement des images


Pour obtenir de belles photos d'astronomie, il vous faudra un logiciel capable de superposer vos prises et de les réassembler en une seule image afin d'en faire ressortir toutes les couleurs et détails au maximum. Il existe un certain nombre de logiciels pour toutes les plateformes. Le choix du logiciel peut dépendre de votre facilité à utiliser l'informatique.

Windows


Iris : ce logiciel gratuit est le leader dans son domaine, plébiscité par toute la communauté astronomique. Sa prise en main est assez difficile, mais une fois que vous maitrisez les bases, vous allez vous régaler. Site web

Capture d'écran du logiciel Iris

RegiStax : beaucoup plus simple à prendre en main qu'Iris, ce logiciel gratuit est idéal pour débuter dans le traitement des images. Par contre, pour les habitués d'Iris, il risque d'être mal perçu. Site web

Capture d'écran du logiciel Registax

Astroart: logiciel payant. Très pratique pour le guidage. Site web

Capture d'écran du logiciel

Linux


AudeLA : très puissant, ce logiciel open source permet non seulement le traitement des images, mais aussi le téléguidage, l'aide à la mise en station, etc. Disponible aussi pour Windows. Site web

Capture d'écran du logiciel AudeLA

Vous trouverez sur cette page un grand nombre de logiciels d'astronomie à utiliser sous Linux.

MAC


Lynkeos: Le logiciel gratuit le plus utilisé sur MAC. Site web

Capture d'écran du logiciel lynkeos

Conseil n°7: Ne pas se lancer tout seul


Vous pouvez tenter l'aventure seul(e), mais si vous faites face à certaines déceptions, ne désespérez pas pour autant. L'astrophoto est une discipline qui peut se révéler assez compliquée, et le meilleur moyen de progresser et de découvrir, c'est de se rapprocher d'autres passionnés. Cherchez un club ou une association d'astronomie près de chez vous, vous y trouverez des personnes ultra motivées et passionnées qui sauront vous épauler et vous aider dans la mise en place de votre matériel, dans l'utilisation de vos logiciels, et vous ouvriront la voie aux meilleures techniques du moment.

Conseil n°8: Être patient


Évidemment, l'astrophoto n'est pas quelque chose qui s'improvise. Pour parvenir à faire des clichés de toute beauté, vous aurez avant tout besoin d'une grosse dose de patience. Même si les résultats ne sont pas forcément convaincants au début, sachez que seule l'expérience et la pratique sauront faire la différence.
Cependant, il est beaucoup plus facile de nos jours d'appréhender cette discipline, grâce au tout numérique... Imaginez du temps des appareils photo argentiques! Avec le numérique, on peut obtenir très vite des clichés, les mettre sur ordinateur et les retravailler. Donc soyez patients, et ne désespérez pas!

Conseil n°9: Attention au poids de l'appareil


L'astrophoto exige un grand nombre d'accessoires ainsi qu'une monture très robuste. N'oubliez pas que tout cela pèse lourd! C'est un critère à bien prendre en compte lors de votre achat. En général, pour faire de belles séances d'astrophoto, vous serez obligé d'emporter votre matériel d'astronomie en rase campagne, il faudra donc qu'il y ait suffisament de place dans votre véhicule.

Conseil n°10: Matériel recommandé


Nous avons sélectionné, rien que pour vous, une liste de télescopes répondant au critères de l'astrophotographe débutant, avec l'aide de notre partenaire astroshop.de. Cette liste n'est pas exhaustive, mais elle constitue tout de même un bon départ pour choisir le bon télescope. De plus les appareils présentés bénéficient d'un très bon rapport qualité/prix.


Vous pouvez avoir un aperçu des télescopes recommandés pour l'astrophotographie sur cette page.

Bonus : le matériel des pros de l'astrophotographie


Les experts de l'astrophotographie tels que Thierry Legault utilisent des télescopes de très haute technologie. Ces télescopes présentent des performances hors du commun, mais sont également des appareils très coûteux.

Pour effectuer ses incroyables prises de vue de satellites artificiels, Thierry Legault utilise un Télescope Celestron 14 Edge HD. C'est tout simplement le meilleur télescope pour pratiquer l'astrophotographie.
Il existe d'autres télescopes équipés pour l'astrophotographie tels que le Meade ACF-SC 254/2032 : les images qu'il offre sont ahurissantes. Son prix aussi.

Recevez les bons plans astro dans votre boite mail !

Soyez le premier averti lors de la sortie d'un nouveau matériel d'astronomie (jumelles, télescopes, montures, ...) ou d'accessoires, et bénéficiez d'informations inédites, ou profitez de prix très intéressants.

Anonyme

bonjour je voudrais pouvoir faire de l astrophotographie mais je ne sais pas si les appareille photos que j ai conviennent.
J ai un Canon EOS1100D et un hybride LUMIX DMC - G5- Dans un proche avenir je vais acheter un télescope CELESTRON NEXTAR 8
en vous remerciant de votre réponse JOELLE

jerome

Bonjour,

L'EOS 1100D est exactement le type d'appareil qu'il vous faut :)

Anonyme

merci beaucoup de votre réponse JOËLLE

Anonyme

merci beaucoup de votre réponse JOËLLE

Dylan

Bonjour, j'ai mon télescope depuis le 17 Août 2013 et je commence à bien le connaitre, c'est un Celestron Nexstar 127slt Mak (127/1500). Après avoir observé les planètes du système solaire j'ai eu envie de découvrir le ciel profond mais j'ai été dessus par la faible puissance de mon télescope mais ce n'est pas trop un soucie car je préfère connaitre toute les planètes du système solaire comme il faut avant de faire du ciel profond. J'aimerai faire de l'astrophotographie des planètes mais je ne sais pas si mon Celestron est asser costaux pour le poid de l'appareil photo et le reste. Merci de votre réponse cordialement, Dylan

Débutant n° 8734

Bonsoir,
Je souhaiterais débuter de l'astrophtotographie planétaire en parallèle puis avec oculaire sur un 150/1200 sur EQ 5... est-ce suffisant ou vaut-il mieux un 150/750 ? (J'avais pensé a la gamme Messier de Bresser...)

Boss

Je dirais que les deux se valent, vu que le plus important c'est le diamètre...

Anonyme

Boss

Oui c'est du bon matos, tu peux foncer !

Anonyme

Ok merci

Anonyme

Bonjour, j'aimerais me lancer dans l'astrophotographie et je voudrais savoir si cette équipement est un bon début pour un débutant.

Merci

Franck

Bonjour,

Je suis tombé par hasard sur ce site et il est génial, je n'avais pas remis les pieds dans l'astronomie depuis mes 15 ans (j'en ai 39) et ce site répond à l'ensemble de mes attentes en terme de conseils, mais j'ai une petite question concernant l'astrophotographie (j'ai jamais pratiqué) j'ai un EOS 100D et j'aimerais savoir ci cela pose problème pour faire de l'astrophotographie, car vous parlez essentiellement des appareils 1000D 1100D et 60DA.

Merci ^^ @ très bientôt.

jerome

Bonjour Franck !

Je suis très heureux que ce site vous apporte les réponses que vous attendez. Cela signifie que j'ai atteint mon objectif et c'est pour moi une vrai récompense :))

En ce qui concerne votre EOS 100D, je crois qu'il est plus récent que les autres que je recommande (il a dû sortir au mois de mars de cette année). Je pense qu'il est tout à fait approprié pour l'astrophoto (il est peut-être même encore mieux car plus compact et léger), et d'ailleurs il faudra un de ces jours que je me penche dessus pour remettre mon article à jour !

Franck

Bonjour Jérôme,

Merci pour cette réponse très rapide, si j'ai bien compris peut importe le modèle de canon reflex que l'on possède, il sont tous utilisables pour l'astrophotographie, en particulier le 20 et 60 DA qui sont conçus pour les astronomes ^^.

Pierre

Bonjour
Merci pour cette page qui m'est d'une grande aide et qui est vraiment claire. Je fais de la photo (non astro) depuis pas mal de temps et depuis l'année derniere, l'astrophoto hante presque mes nuits. Je me contente pour le moment de faire le ciel étoilé au 14mm samyang.
Ma question est de savoir si le canon 6D que j'utilise actuellement est un choix judicieux ? Est-ce qu'un APS-C n'est il pas plus adapté à cause de son coef multiplicateur (1,6X) ?
Merci

Jophiel76

Bonjour,

Il y a aussi un impératif à tenir en compte pour l'achat du matériel d'observation.
Une lunette de grand diamètre (D:120 )et de bonne qualité donneras des meilleurs images qu'un télescope si vous habitez en zone péri-urbaine.
Avec ce type de matériel l'astrophotographie planétaire est possible avec de bonnes images.
C'est une préférence de choix.

Cordialement

Anonyme

Bonjour
Je tiens a précisé que pour le conseil de matériel pour l astrophoto au sujet du skywatcher 150/1200 neq3
J ai ce matériel et a vrai dire l ensemble n est pas fait pour la photo car la monture est déjà en capacité limite de poid par rapport au tube, elle génère pas mal de vibration, la moindre brise fait tout bouger, la crémaillère du porte oculaire est pas assez précise pour la mise au point et bien sur des qu on touche tout vibre ,
Ce type de tube serai beaucoup mieux sur une neq5
Par ailleurs avant d acheter quoi que ce soit regardez bien les capacités de poid des montures et le poids des tubes
ne vous faire pas avoir comme moi
Cordialement

Anonyme

SALUT LE CANON XS DE 2008 NEXISTE TE PLUS IL ES REMPLACER PAR QUEL LE 1000D LE T3 OU LE T2i MERCI DE ME RÉPONDRE JAIMERAIT SAVOIR QUEL ES RECOMMENDER POUR LASTROPHOTO MERCI.

Anonyme

Bonjour,

Tout d'abord bravo pour votre site internet.
Je souhaite débuter dans l'astrophoto, et j'envisage donc d'investir dans du matériel. Pour cela, j'ai plusieurs questions :

1) Je suis intéressé par ces deux télescopes :
- Télescope Skywatcher N 150/1200 Explorer BD NEQ-3 : http://www.astroshop.de/fr/telescope-skywatcher-n-150-1200-explorer-bd-n...
- Télescope Omegon N 150/750 EQ-3 : http://www.astroshop.de/fr/telescope-omegon-n-150-750-eq-3/p,13764?affil...
J'ai cru comprendre que la focale plus grande du Skywatcher 150/1200 est un avantage par rapport à l'Omegon 150/750.
Pourtant, le site Astroshop déconseille de télescope Skywatcher N 150/1200 Explorer BD NEQ-3 pour de l'astrophoto. Est-ce justifié, et si oui, pour quelle raison?

2) Je dispose d'un appareil photo compact Canon A720 IS (ISO 1600, temps de pose 15secondes, et possibilité de prendre automatiquement à la suite des centaines de photos). J'ai découvert avec intérêt que des astrophotographes amateurs arrivaient à des résultats impressionnants avec ce type d'appareil (en mode camera ou photos "prises à la suite", puis en retouchant avec un logiciel de traitement d'image).
J'ai trouvé un adaptateur LA-DC58G pour disposer d'un filetage de 58mm sur mon appareil photo : http://www.amazon.fr/Canon-DC58G-Bague-Optiques-1172B001/dp/B000EWC53E
J'ai aussi compris que j'aurai besoin d'un adaptateur universel pour faire tenir l'objectif de l'appareil photo sur l'oculaire du télescope : http://www.astroshop.de/fr/pinces-pour-imagerie-numerique/teleskop-servi...

Ma question est la suivante : comment passer du filetage 58mm de l'adaptateur LA-DC58G à l'oculaire du télescope?
J'ai l'impression que j'ai besoin de ça à connecter à l'oculaire du télescope : http://www.astroshop.de/fr/adaptateurs-en-t/omegon-adaptateur-de-camera-...
Ainsi que de cette bague, mais je ne sais pas si le filetage Canon EOS est compatible avec l'adaptateur LA-DC58G : http://www.astroshop.de/fr/adaptateurs-en-t-a-monter-sur-appareil-photo/...
Qu'en pensez-vous?

3) J'ai eu l'occasion d'utiliser un téléscope type Cassegrain, dont la monture (différente que celle des télescopes sélectionnés précédemment) disposait d'un moteur pour compenser la rotation de la terre. J'ai l'impression que les montures des télescopes que j'ai sélectionné ne dispose pas de ce type de moteur. Son achat est-il absolument nécessaire pour de l'astrophoto? Car j'ai bien l'impression qu'avec des temps de pose de 15 secondes, je risque fort d'avoir desimages floues.

En vous remerciant de votre réponse.

Poster un commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.